0Et c'est déjà le retour sur Paramaribo.

-

-

-

-

-

-

13-

-

Sur plusieurs kilomètres la route est revêtue de pavés auto bloquants.

Mais cette portion de route, de Paramaribo à Nickerie, est excellente et il n'y a pas de radar...-

-

-

-

-

14-

-

Un poste de police permanent est installé dans un petit village. Les véhicules sont systématiquement fouillés et toutes les personnes doivent justifier leur identité.

Ce poste permet de limiter le passage de la drogue en provenance du Guyana voisin.15

-

-

-

-

Comme nous étions passés peu de temps auparavant et qu'une meute de motos ça ne passe pas inaperçu, nous n'aurons à présenter qu'une pièce d'identité.

-

-

-

 

--

16-

-

Le mode de transport le plus utilisé au Suriname est le minibus, autrement appelé taxi-co (pour collectif).

Un voyage en taxi-co est une véritable épreuve car les chauffeurs roulent très vite.

J'aime le nom modeste de celui-ci.

-

-

17-

-

-

L'amazonie est le pays des grands fleuves. Nous voici au point 2 de la carte.

18

Ce pont fait plus de 2 kilomètres de long.

19La route est en réfection sur plusieurs kilomètres. Contrairement à chez nous, les deux parties de la chaussée sont traitées en même temps. Je n'ose pas imaginer la galère pendant la saison des pluies...

-

-

-

20-

-

-

-

-

Comme partout en Amérique du Sud, il y a de nombreux lieux de cultes.

J'aime bien le spectacle de cette petite église avec son cimetière attenant, le long de la route.

21

22

23-

-

Nous sommes de retour à Paramaribo. Les illuminations ont commencé (où est-ce la présentation permanente de cet établissement ?)

-

-

-

-

-

-

24-

-

-

Et nous voici de nouveau dans une bonne ambiance, dans un restaurant indien cette fois.

Comme en Guyane, il y a tellement de communautés que toutes les cuisines sont locales (et souvent délicieuses). Il y en a vraiment pour tous les goûts.-

-

-

-

25-

-

-

La décoration est soignée avec, entre autres, un grand bassin aménagé avec des poissons.

26

Ce pousse-pousse est authentique.