DSCF3385Nous continuons notre promenade dans Grand Santi.
Pour rejoindre la forêt, nous commençons par longer le  fleuve, là où sont amarrées les pirogues scolaires.
Ce qui frappe ici c'est que, contrairement à St Laurent, les piroguiers laissent leurs moteurs en place. Il n'y a pas de vol ici. On nous dit partout que la Guyane était comme ça il y a plus de 20 ans, avant la guerre civile du Surinam et l'afflux des réfugiés.

-

-

DSCF3345En cheminant en forêt, nous entendons des bruits de moteurs. Nous nous dirigeons dans cette direction.
Nous passons devant le carbet sommaire de nos présumés délinquants.

Le spectacle est éloquant, ils coupent des arbres depuis quelques temps déjà...-

-

-

-

DSCF3348-

-

Nous arrivons vers eux. Ils travaillent à la gruminette.

C'est une tronçonneuse avec un guide d'épaisseur qui permet de faire rapidement d'assez belles planches.

Comme ils ne nous ont pas entendu venir, nous ne nous manifestons pas pour ne pas risquer de provoquer un accident sous l'effet de la surprise.

DSCF3349-

-

-

-

Sur cette deuxième photo on voit mieux le dispositif.

Nous avons évidemment fait arrêter le travail et nous nous sommes expliqués le soir au carbet où nous logions.

DSCF3386-

-

-

-

-

--

Au retour sur Grand Santi, nous avons vu beaucoup de cacahuètes en train de sécher.

Il y a des cacahuètes dans tous les abattis.

DSCF3396-

-

-

-

-

Une autre friandise c'est le fruit du palmier maripa.

La coque est utilisée pour la décoration, comme panière à fruits, ...

Elle est vendue en bord de route par les artisans Saramaca.

DSCF3403-

-

-

-

-

-

-

-

-

Un des rares moyens de transport mécanisé ici est le quad.

C'est un engin qui n'a besoin que d'un petit chemin et qui n'est pas exigeant quant à la qualité du revêtement.

La prochaine fois, je vous montrerai quelques vues du village.