DSCF1601Et quoi que l'on fasse, on y revient toujours : l'orpaillage !!!

Le fleuve a un lit de sable qui contient une quantité exploitable d'or.

Le fleuve est un espace international. La France (comme le Surinam) ne peut donc pas intervenir sur ces barges.

DSCF1604Je n'ai pas réussi à savoir si ces exploitations sont légales.

Mais il paraît qu'elles ont leur base à terre au Suriname. Voici donc un début de réponse à la question ci-dessus...

Récemment, pour des raisons que j'ignore (surement des problèmes techniques),une de ces barges a accosté côté français. Mal lui en a pris : les gendarmes l'ont détruite.

DSCF1634Pour l'instant voici un inventaire (à l'arrêt) de ce que nous avons rencontré.

DSCF1636-

-

-

-

-

-

-

-

Voici maintenant les mêmes, en fonctionnement.

Une pompe (qui doit être assez monstrueuse vu le débit de l'eau) amène les éléments du lit au sommet de l'installation.

DSCF1637Les éléments sont déposés sur la table granulo- métrique qui fait la séparation des éléments. La même que sur les sites terrestres... mais en plus grande !

-

-

-

-

-

-

-

Les matériaux sont récupérés sur la barge latérale.

DSCF1638Sur cette photo on distingue bien l'équipement qui ressemble à celui des carrières.

Le tuyau rouge monte tous les matériaux bruts.

La  prochaine fois, je vous ferai visiter le village d'Apatou.