DSCF1592J'ai récemment eu l'occasion d'effectuer un voyage sur le fleuve. Ici, cela signifie évidemment le Maroni.

C'était pour une réunion de travail. Quel plaisir de découvrir la pirogue comme moyen de locomotion...

Nous embarquons dans deux types de pirogues : la traditionnelle, taillée dans un tronc d'arbre et la coque alu.

(cliquer sur les photos de ces articles pour les agrandir)

DSCF1593Au début, certains se protègent un peu des embruns.

Le parapluie est une bonne solution. Elle sera largement utilisée au retour, mais n'anticipons pas (comme on dit dans les romans pour faire savoir ce qui va se passer 100 pages plus loin...).

DSCF1597-

-

-

La pirogue est l'un des deux moyens de transport pour les habitants du fleuve. Le deuxième est l'avion. Mais c'est cher, il n'y en a pas tout le temps et la météo n'est pas toujours favorable.

Ici vous voyez une pirogue familiale.

Voyager en pirogue coûte cher. Selon la taille du moteur, il faut compter de 40 à 80 l/heure. Plus pour les très gros attelages.

DSCF1596La pirogue est aussi un outil pour vivre. Ici c'est la pêche. Le fleuve est généreux. Les amérindiens vivent principalement de la pêche.
C'est d'ailleurs un drame. Car les poissons (les carnivores surtout) sont chargés de mercure généreusement déversé dans les criques par les orpailleurs clandestins.
Et contrairement à ce qui est affirmé en métropole (une mission de "médecins" a enquêté sur le fleuve récemment et a annoncé doctement qu'il n'y a pas de problème), il y a bien des enfants amérindiens qui naissent avec des déformations dues au mercure déversé par les orpailleurs.

DSCF1603Voici une pirogue de transport en commun (en fait, c'est la deuxième pirogue de participants à notre réunion).

Un des problèmes de ce mode de transport, c'est qu'aucune assurance n'accepte de couvrir ce risque.
C'est ainsi que chaque jour des enfants sont transportés dans les écoles aux risques et périls du piroguier...
Comme chacun le sait bien, les assurances ne couvrent que les risques qui ne présentent pas trop de risques...
Depuis que nous sommes en Guyane, nous n'avons pas entendu parler d'accident de pirogue scolaire.

DSCF1626L'équipage d'une pirogue est de deux personnes :

* le pilote, à l'arrière
* le takariste, à l'avant. C'est lui qui surveille (entre autres) la profondeur de l'eau et guide le pilote dans les endroits délicats.

Certaines pirogues sont décorées avec beaucoup de soin.

DSCF1641Sur le fleuve, tout est transporté par pirogue.

200 l de carburant par bidon, cela vous donne une idée de la charge transportée par celle-ci.

DSCF1642-

-

-

-

--

Ici, c'est un véritable déménagement.

-

-

-

-

-

-

-

-

-

DSCF1643Là, ce sont deux pirogues qui ont été accouplées pour porter plus de charge. Ils sont capables de transporter des véhicules.
Nous avons vu (de trop loin pour la photo) le châssis d'une niveleuse...
Nous avons aussi aperçu un attelage de trois pirogues côte à côte.

Lorsqu'on dit "Sur le fleuve" ou lorsqu'on parle "Des gens du fleuve", il s'agit indistinctement des gens de la rive droite (French Guyana) ou de ceux de la rive gauche (Surinam).
Ils vivent aussi bien d'un côté ou de l'autre. Ils ont souvent des abattis des 2 côtés. Et cela pose régulièrement des problèmes administratifs...

Le prochain article vous fera découvrir les paysages amazoniens.