2__1_A la fin du premier article, nous étions arrêtés à Régina pour casser la croûte !

Ce petit restaurant, le seul du village, a un mobilier superbe.

Ce que vous voyez là est en bois serpent massif. Ce bois a des veines qui imitent la peau des serpents. Une splendeur !

Le menu offre le choix entre du gibier ou du poisson péché localement (la torche qui ne se pêche que dans l'Oyapock). Que du bonheur !

2__2_-

Nous sommes d'autant plus heureux d'être là que la pluie, abondante, a duré presque tout notre repas...

L'organisateur avait vraiment tout prévu...

2__3_-

-

-

-

Après la pluie, le beau temps. C'est bien connu.

Plusieurs tronçons de la route ont été taillés dans la latérite.

L'effet est saisissant...

2__4_-

-

-

Enfin nous arrivons à destination.

Petit hameau dont le seul titre de gloire est d'être à la frontière avec le Brésil et, par conséquent, le lieu de passage des clandestins.

-

2__5_-

-

Après avoir pris possession de notre hébergement, nous allons visiter le village amérindien qui se situe en bordure nord du village, sur la rive de l'Oyapock.

Comme en ce moment nous sommes en plein dans la saison des pluies, nous comprenons pourquoi les maisons sont sur pilotis...

2__6_-

Toutes ces cases ont évidemment la télé par satellite.

La taille des paraboles est surprenante pour nous.

Leur orientation s'explique par le fait que nous sommes à un peu plus de 4 degrés nord, c'est à dire pratiquement sous les satellites qui sont géostationnaires au niveau de l'équateur.

2__7_-

-

-

Les enfants réclament d'être pris en photo et veulent se regarder de suite.

-

2__8_-

-

-

-

-

-

-

Avec Gisèle, nous avions rencontré ces deux jeunes filles l'année dernière.

Nous étions alors en vacances !!!

2__9_-

-

-

Voici le cheminement qui permet de se déplacer à pied sec.

Il n'est pas partout en aussi bon état...

2__10_-

-

-

-

-

-

-

Je pense que si des électriciens regardent ce blog ils vont frémir d'horreur en voyant ce spectacle !!!

Le prochain article nous emmènera sur le fleuve.