Tribulations en Guyane

17 novembre 2014

Compteur

******************************
72 073 visiteurs au 3 décembre 2014

******************************

J'ai refait un superbe voyage en Guyane (septembre 2013) qui m'a permis de revoir mes amis, St Laurent du Maroni qui est une ville que j'aime beaucoup, la forêt tropicale grâce à mes anciens collègues, bref de déguster à nouveau ce magnifique département.

J'ajoute donc de nouveaux articles à mon blog. Bonne visite à tous.

MISE EN GARDE SI VOUS DEVEZ VOUS RENDRE EN GUYANE :

Si vous préparez un voyage en Guyane, seul le vaccin contre la fièvre jaune est utile et obligatoire. Si vous êtes en bonne santé vous n'avez besoin de rien d'autre. Votre médecin vous conseillera un tas de vaccins inutiles, hépatites A et B, tétanos, diphtérie... et pourquoi pas celui contre la grippe dont notre gouvernement ne sait plus quoi faire ? (écrit en 2010)

Les médecins de métropole ne connaissent rien à la Guyane sur le plan santé et ils ratissent large. Ne vous laissez pas impressionner. Nous ne sommes pas plus en danger ici que chez vous.

Pour le paludisme, le sud de la Guyane est concerné (au delà d'Apatou). Mais il suffit d'être prudent pour éviter de se faire contaminer. Renseignez vous auprès des gens du pays qui vous expliqueront comment vous protéger facilement. Donc oui, ce risque est présent dans cette partie de la Guyane.

****************************************************************

 

 

 

 

Posté par rg97 à 14:26 - Commentaires [28] - Permalien [#]


Retour à St Laurent du Maroni

Il y a bien longtemps que je n'ai pas écrit sur mon blog. Voici la suite de mon voyage de 2013 en Guyane.

20130929_123038Je crois me rappeler que ce carrefour est à Kourou.

Il a été aménagé depuis notre départ.

-20130929_132250

 Ce magnifique carrefour est à l'entrée de Sinnamary.

L'ibis rouge est très présent à l'embouchure du fleuve Sinnamary. Vous pouvez le retrouver sur mon blog avec le tag "Animaux"-

-20130929_132401

-

C'est un autre endroit du même carrefour.

En Guyane le cycliste est assez populaire. Il y a chaque année le tour de Guyane qui est plutôt un aller-retour sur la même route.

En effet la Guyane est traversée d'est en ouest par deux routes qui sont dans le prolongement l'une de l'autre et qui changent de nom à Cayenne : la RN1 et la RN2.

Il y a donc peu de possibilités de faire des boucles.

Les coureurs ont beaucoup de mérite vu la température qui règne ici !

20130929_155037

Une passagère de notre voiture a toujours son petit singe avec elle. Il n'est pas attaché et il semble mener sa vie à son gré. Ca aussi, c'est la Guyane !20130930_071036

-

-

-

L'ami chez qui j'ai logé pendant tout mon séjour habite dans un container aménagé. C'est assez classique en Guyane.

Surmonté d'un toit bien séparé de la caisse, ce genre de logement s'avère confortable.

Celui-ci est même prévu pour des co-locataires, avec salles de bain séparées.20130930_105135

J'ai J'ai évidemment revu tous mes collègues de l'ONF. Et que ce soit à Cayenne ou à St Laurent les retrouvailles ont été chaleureuses.

Les collègues de St Laurent avaient une séance d'entrainement au tir ce qui m'a permis de voir tout le monde, y compris les plus isolés. Que du bonheur.

20130930_165935

Notre maison a beaucoup changé. Des crédits ont été débloqués et elle a retrouvé sa belle apparence.20131001_091935

-

-

-

Grâce à Thierry, j'ai pu passer une journée en forêt.

Quel plaisir de retrouver cette

-

-

-

-

Grâce à Thierry, j'ai pu passer une journée en forêt.

Quel plaisir de retrouver cette ambiance si particulière, qui n'a pas d'équivalence dans nos forêts.-

20131001_114725

-

 Asepi est le plus ancien des ouvriers forestiers de St Laurent du Maroni.

Il a passé toute sa vie professionnelle en forêt. C'est un des grands spécialistes de la reconnaissance des espèces d'arbres en Guyane.

Ouvrier forestier en Guyane signifie ne pas avoir beaucoup de vie personnelle.

Ces gens partent en forêt du lundi au jeudi ou au vendredi et ils dorment dans des carbets, loin de tout.

J'ai beaucoup d'admiration pour ces gens.20131001_084719

20131001_094544

 Merveille de mimétisme : cherchez le lézard !

20131001_205412

J'ai évidemment commencé mon séjour à St Laurent par une soirée chez Paul, à la Charbonnière.

 

Posté par rg97 à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2014

Cayenne

Depuis notre départ en 2010 un nouveau monument à la mémoire de l'esclavage a été inauguré à Cayenne. Désolé pour l'ombre du photographe, mais je ne peux plus la refaire !!!

01

02Il me semble avoir vu un monument semblable à St Paul à la Réunion.

03

04La place la plus célèbre de Cayenne est sans conteste la place des Palmistes :

05

06J'aime aussi cette avenue très commerçante (Christophe Colomb ?) parallèle à la rue du Général de Gaule. On retrouve les étalages disparates et hauts en couleurs des magasins chinois :

07Les manguiers sont des arbres magnifiques qui ont beaucoup de charme en bouquet. Ici sur la place de la préfecture, à l'extrémité de la rue Lallouette.

08Le fort Cépérou est un haut lieu historique de la conquête de la Guyane. Les français, les anglais et les hollandais s'y sont étripés réguilièrement.

Il n'en reste plus que quelques vestiges, mais la vue sur la ville de Cayenne est magnifique.

09ci dessus l'arrivée au fort.

10

11Ci-dessous une vue panoramique de Cayenne de presque 180°

12Si vous désirez connaitre mieux la conquête de la Guyane, je vous conseille la lecture ce merveilleux livre :

Les terres noyées de Eunice Richards-Pillot.

 

 

 

 

Posté par rg97 à 06:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 novembre 2013

Fresques et tags en Guyane

J'avais toujours pensé faire un article sur les fresques et les tags guyanais. Mais lorsqu'on habite quelque part on se dit que l'on a le temps... et le temps passe vite !

Je viens de faire un court mais merveilleux séjour en Guyane et j'ai pris le temps (normal vu que je n'en avais pas beaucoup !) de photographier les fresques et tags que j'ai vus sur les murs.

D'abord à Cayenne :

Mur d'une école à Cayenne

Mur d'une école à Cayenne

Il n'y a pas de tags envahissants comme chez nous depuis qu'un illustre ministre de la culture a décidé que les tags étaient de l'art. Ici ils ont souvent un rapport avec la vie ou l'environnement. Ils sont parfois fait par les enfants ou les jeunes avec l'aide d'un artiste.

20130926_155333_1

 Cayenne : avenue d'Estrée

20130926_200716_1

La fresque est aussi utilisée pour décorer des murs disgracieux. Ici c'est la terrasse arrière du bar et restaurant des Palmistes

20130926_200724_1

Au même endroit. Ces scènes semblent représenter un âge d'or de la Guyane, celui où les gens ne se sentaient pas en insécurité. C'est depuis la guerre civile du Suriname que les gens ont appris à fermer leurs maisons à clé.

20130927_081136_1

Cayenne : chaussée Laussat

20130928_084413_1

Cayenne

 

20130928_101334_1

Enseigne d'une société à Cayenne

Une série de 4 fresques...

20131004_154426_1

20131004_154442_1

20131004_154520_1

20131004_154539_1

... situées à Mana, dans l'ouest guyanais, qui montrent bien le poids du passé.

20131007_092354_1

Décoration de la gare routière de St Laurent du Maroni. Prise de vue panoramique.

(cliquez sur ces photos pour les agrandir)

 

Posté par rg97 à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mai 2011

Une surprise émouvante

Début mai, chez des amis à Mayotte, je consulte mes courriels. Tiens, des nouvelles de Guyane envoyées par mes amis Anne-Marie et Jean-claude.

C'est la description sommaire de la sortie annuelle organisée par Gilles Hardiviller (Hardi pour les intimes) à la crique Morpio. Le but de cette sortie est de tenter de faire sortir les 125 cm3. Chaque année ils sont quelques uns à tenter cette aventure pour leur plus grand bonheur : rouler avec les gros cubes.

J'ouvre la première pièce jointe et là, l'émotion m'assaille. Jugez plutôt :

201104morpio__13_

J'ai fait ma dernière sortie motarde en Guyane en juillet de l'année dernière et ils me font le plaisir de cette magnifique photo. Un grand merci à vous tous, y compris les nouveaux venus qui ne me connaissent pas et qui ont posé.

J'ouvre la deuxième photo avec impatience....

201104morpio__36_Et là encore une belle émotion : ce sont les copains du L2RO (Les 2 Roues de l'Ouest), le club de St Laurent du Maroni, avec lesquels je suis sorti pendant ces quatre belles années passées avec eux.

Je n'oublie pas ces belles sorties, surtout celles du Suriname... avec peut-être une pensée particulière pour celle de Nickérie, à la frontière du Guyana (ancienne Guyane anglaise). Ils comprendront....

 Un grand merci à vous tous.

Je porte toujours les couleurs de la Guyane et du L2RO :

un

deux

Très amicalement à vous tous, amis de St Laurent du Maroni, Kourou et Cayenne.

Posté par rg97 à 15:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

05 octobre 2010

Retour en métropole

1Quatre ans déjà ! Je suis maintenant en retraite et il nous faut quitter St Laurent du Maroni pour rentrer chez nous, en Ardèche.

Il nous faut quitter cette belle maison du quartier historique dit "Le petit Paris".

Nous y aurons passé de biens bons moments.

Si vous êtes curieux, regardez la taille du cactus et allez voir dans mes premiers articles : c'est incroyable comme il a grandi.-

2-

-

Les déménageurs sont là. Nous n'en avons plus pour très longtemps.

-

-

-

-

3-

-

-

-

-

-

Nous quittons St Laurent quelques jours plus tard non sans faire une dernière visite à cette belle promenade sur le bord du Maroni.

Que de rencontres avons nous faites ici, que de beaux couchers de soleil sur le Suriname.

.

4

Et c'est le départ. Adieu St Laurent. Je sens déjà que je laisse une partie de mon cœur ici.

5

Un dernier passage au check point d'Iracoubo. C'est un passage obligé sur lequel a été établi un barrage permanent qui empêche les bandits de l'Ouest (souvent surinamais et guyaniens) d'aller sur Kourou et Cayenne. Il y a un barrage équivalent sur la route de l'est, à Bélizon, pour bloquer les brésiliens en situation irrégulière.

Mais cela n'arrête pas des gens décidés, et la violence sévit souvent dans les villes protégées.

Ce barrage est tenu par les escadrons de passage des gardes-mobiles. Et il arrive parfois, au début de leur séjour, que certains profitent de cette opportunité pour faire des contrôles supplémentaires. Et là, c'est vraiment mal vécu car on se sent pris comme dans une nasse.

6

-

-

-

Nous avons choisi de prendre notre dernier repas à Rémire-Montjoli, belle banlieue de Cayenne. Évidemment, les crevettes de Guyane font parti du menu.

7

La plage est vraiment magnifique et il reste de la place. Avis aux amateurs !

8
-
-
-

Puis c'est l'attente à Rochambeau, l'aéroport de Cayenne. L'avion étant arrivé de Paris avec 2 heures de retard, nous avons tout le temps devant nous.
-
-
-
-
-

-

-

9L'aérogare n'est pas spécialement élégant. Il y a une grande bataille actuellement à son sujet car le nom de ce lieu est Rochambeau.

Ce brave Rochambeau (il participa de manière décisive à l'indépendance des États-Unis) semble avoir un homologue qui aurait fait dans l'esclavage.

Cette homonymie déplait à pas mal de gens en Guyane et un grand débat est en cours pour changer le nom de l'aéroport. Seulement chaque composante guyanaise souhaite que ce soit un de ses héros qui donne son nom à l'aéroport. Ce n'est pas gagné. Une chose est pratiquement acquise : ce ne sera pas un nom amérindien (Sepelu était pressenti, voir ici : http://www.potomitan.info/ki_nov/guiyan/sepelu.php ) car ça ne plait pas à la classe dirigeante de Cayenne.

10

-

-

-

Notre avion est arrivé peu avant le départ de celui d'Air France.

-

-

-

11

-

-

 

--

-

Après la campagne promotionnelle pour la Guyane des années 2005-2007 (environ) :

"La Guyane, personne ne vous croira"

voici la nouvelle tout aussi bien ciblée

"Où vivre une expérience unique ?"

-

-

-

12

Puis c'est le départ. Nous avons la chance d'être surclassés en classe affaire. Vous savez ? celle qui est à l'avant de l'avion et dont, bien souvent, les voyageurs ne paient pas leurs billets : hommes d'affaires, chefs d'entreprises, élus, hommes politiques. C'est comique d'imaginer que tout le monde participe à leurs billets d'avion soit par le prix des marchandises ou services que nous achetons, soit par nos impôts.

13

-

-

Il faut bien reconnaitre que l'on est particulièrement bien traité dans cette classe. Repas et vins dignes d'un grand restaurant, grands fauteuils (6 de front au lieu de 9 dans la bétaillère) et beaucoup plus de place pour allonger les jambes. Sans parler du grand écran vidéo.-

-

14

-

-

-

Le petit déjeuner...

-

-

-

-

-

-

-

15

-

-

À Orly nous retrouvons avec joie le fils de nos amis amérindiens kalina du village Paradis (un des hameaux de St Laurent), Joël (avec le bonnet) qui vit à Paris depuis un an.

16

Puis c'est l'arrivée en Ardèche où une bonne surprise nous attend : deux couples d'amis ont investi la maison avec la complicité de nos enfants pour nous faire un magnifique accueil.

17

-

-

-

Ensemble, ils avaient préparé un petit repas que nous avons pris rapidement (nous étions un peu fatigués après 41 heures de voyage...).

18

Notre nouveau domaine.

C'est le dernier article que je fais dans ce blog. Il contient 296 articles (soit une moyenne de plus de un par semaine) dans lesquels,en cherchant bien vous pourrez y trouver beaucoup d'informations sur la vie en Guyane, la forêt guyanaise, les gens, le fleuve.

Peut-être, et cela me ferait beaucoup plaisir, vous donnera-t-il envie de découvrir ce magnifique département. Bonne lecture.

 

 

 

 

Posté par rg97 à 13:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]



Fin »